Marsanne de France

La Marsanne de France est un cépage fin dont la délicatesse s'apprécie jeune. Elle permet d’élaborer des vins blancs secs ou plus confidentiellement effervescents. Ils se distinguent par leurs arômes fruités, de pêche et d’agrumes, mais aussi par leurs notes florales.
Mathilde Bel - VDF

La couleur des vins

Blanc
Les arômes au nez
Coing
Pêche
Fleurs blanches

Le profil en bouche

Floral et Gourmand

Douceur

Sec

Rondeur

Moyennement rond

Acidité

Acidité plutôt faible

Tanins

Aucun tanin

Alcool

Entre 10 - 11,5% vol.

L'encyclopédie

  • Origine

    La Marsanne est un cépage originaire de la vallée rhodanienne septentrionale entre Valence et Lyon.

  • Arômes

    Jeune, les vins de Marsanne se distinguent par leurs arômes fruités, de pêche et d’agrumes, mais aussi par leurs notes florales, très élégantes mais plus difficiles à déguster, comme par exemple le chèvrefeuille, l’aubépine ou le jasmin. D’autres touches complètent la dégustation de la Marsanne, comme le coing, l’abricot, la fleur d’acacia, ou encore la noisette.

  • Profil des vins

    La Marsanne permet d’élaborer des vins blancs secs ou plus confidentiellement effervescents. Ils se caractérisent par leur élégance ; moyennement ou peu acides, ils présentent des arômes fins. Une production mal maîtrisée peut nuire fortement à la qualité du vin. Il nécessite une conduite stricte, avec une limitation des rendements, car c’est un cépage très fertile et productif. La Marsanne est un cépage vinifié pour être bu relativement jeune, en raison d’une acidité moyenne, qui ne lui assure généralement pas un potentiel de garde important.

  • Zones de culture

    Majoritairement cultivés sur les bords du fleuve, entre Vienne et Valence, on la retrouve aussi plus au Sud, et jusque sur le littoral provençal ou dans la plaine languedocienne. Elle est également présente, plus confidentiellement, dans les contreforts alpins savoyards, sous le nom de Grosse Roussette. Après avoir stagné jusque dans les années 1980, les plantations de Marsanne ont repris.

  • Précocité

    La Marsanne est un cépage relativement tardif ; en effet, il débourre 9 jours après le Chasselas, cépage étalon, et parvient à maturité deux semaines et demie après lui, ce qui en fait un cépage de 2ème époque.

  • Vigueur

    La Marsanne est un cépage à la fois rustique et vigoureux, fertile et productif. Tout ce qui sera fait pour en limiter le rendement contribuera à l’élaboration de vins de grande qualité. La taille, par exemple, devra être courte pour limiter la charge.

  • Sols

    Les terrains peu fertiles, caillouteux, sans être trop maigres, lui conviennent parfaitement. Ce cépage rustique ne présente pas de contre-indication particulière quant à la composition en calcaire des sols qui le portent.

  • Climat

    Ses origines le prédisposent aux climats frais sans être froids. Dans sa zone de prédilection, autour de Valence, les étés sont chauds mais l’arrière saison plus fraîche, ce qui concourt à une période de maturation des baies plus longue, de nature à permettre l’élaboration de vins puissants et parfumés.

  • Sensibilité

    La Marsanne B est sensible à l’Oïdium, aux acariens et à la pourriture grise.

  • Utilisation

    Raisin de cuve, il est uniquement utilisé pour produire du vin.

  • Caractéristiques ampélographiques

    On reconnaît la Marsanne à ses petites baies, de forme arrondie et de couleur rousse à maturité. Les grappes sont grosses. A l’extrémité du jeune rameau, les poils couchés sont nombreux. Les entre nœuds des rameaux sont verts. Les jeunes feuilles de Marsanne ont une couleur verte ou jaune, tandis que les feuilles adultes présentent trois ou cinq lobes, avec un sinus pétiolaire à lobes très chevauchants, des dents très courtes par rapport à leur largeur à la base, et à côtés convexes. Le limbe de la Marsanne est mat, gaufré, fortement bullé, et tourmenté ; sur sa face inférieure, la densité de poils dressés ou couchés est faible.

  • Clones agréés en France

    Les trois clones agréés de Marsanne (précisément dénommée Marsanne B) portent les numéros 574, 1036 et 1083. Un conservatoire comprenant près de 250 clones a été implanté en 2001 dans les Côtes du Rhône.