Boulettes de veau haché au Comté

Préparation
5min
Cuisson
15min
Difficulté
Coût
Pour 4 personnes
  • 400 g de veau haché
  • 1 oignon haché
  • 1 gousse d'ail hachée
  • 100 g de Comté en petits dés
  • 1/2 bouquet de coriandre ciselé
  • 1 œuf
  • Chapelure
  • Huile d'arachide
  • Sel
  • Poivre

Dans un saladier, mélanger le veau, l’oignon, l’ail, 80 g de Comté, la coriandre et l’œuf; assaisonner, mélanger et former des boulettes de la taille d’une bouchée.

Les rouler dans la chapelure et les cuire dans une poêle avec un peu d’huile, sur feu moyen, en les retournant; les poser sur une feuille de papier absorbant.

Au moment de servir, passer les boulettes au four, préchauffé à 150 °C, avec un petit dé de Comté sur le dessus, pendant 5 mn.

L'accord parfait

En savoir plus sur ce cépage

Cinsault de France

Subtilité et distinction fruitée, un rosé plein de lumière. Il incarne l’esthétique et la chaude lumière du Sud. Son charme subtil opère à tous les instants magiques, bien frais sur un voilier en escale, et évidemment lors des repas méditerranéens. Un fruité de groseille et de grenadine, une vivacité toute en rondeur, voilà les atouts du Cinsault, le rosé gai et délicieux. Coup d’éclat pour sublimer une touche mentholée. La cigarette aux deux fromages allie une texture croquante et moelleuse aux parfums frais de la feuille de menthe. Voilà de quoi réjouir le Cinsault rosé, dont la fraîcheur aromatique fera écho à ce mets rappelant les déjeuners des vacances d’été. Le compagnon idéal des poissons grillés, comme un rouget à l’anis. Il est des accords classiques mais redoutablement efficaces, comme sur des filets de rougets à l’anis. Cette saveur fringante et méditerranéenne impose un vin vif et frais, parfumé et à finale fraîche, comme le Cinsault, qui joue ici la perfection de couleur avec la peau lumineuse et rose du Rouget.

Que boire avec ?

Quand la nouvelle vague des artistes de la French Touch interprètent VDF sur les réseaux sociaux